Formation Professionnelle : La Réforme « Big Bang » Dévoilée

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a présenté sa très attendue réforme de la formation professionnelle, exposant ainsi les points s’apprêtant à subir les plus importants changements. Nous décryptons pour vous l’essentiel des mesures dévoilées par le gouvernement.

CPF : les comptes seront crédités en Euro

Depuis son lancement en 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) est alimenté chaque année de 24 heures de formation, jusqu’à atteindre un plafond de 150 heures. La réforme prévoit désormais de créditer les comptes en euros.

500 € seront accordés annuellement à chaque travailleur, qu’il soit à temps plein ou à temps partiel, soit l’équivalent de 35 heures de formation. Le plafond est fixé à 10 ans, soit 5 000 €. Les salariés les moins qualifiés seront cependant crédités de 800 € par an, jusqu’à atteindre un plafond de 8 000 €.

Le CPF lance son application mobile

La formation professionnelle se met au goût du jour, l’accès à votre CPF pourra désormais être fait par l’intermédiaire de votre smartphone.

Consultez-y le solde de votre compte CPF et réservez directement votre future formation. Vous avez également accès à diverses informations : l’offre d’actions de formations par bassin d’emploi, les dates des sessions, le taux d’insertion professionnelle, etc.

Le CIF laisse place au CPF Transition

Aujourd’hui, le Congé Individuel de Formation (CIF) autorise tous les salariés souhaitant suivre une formation longue durée d’en bénéficier durant leur temps de travail.  Il sera prochainement intégré au CPF, sous le nom de CPF Transition.

Le projet prévoit de délivrer un abondement supplémentaire aux salariés souhaitant entamer une formation longue, finançant ainsi cette dernière à hauteur de 100%.

CEP : un renforcement pour réduire les inégalités

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) permet de limiter les inégalités d’accès à l’information concernant les formations professionnelles à disposition des salariés. Il fournit un accompagnement gratuit et personnalisé permettant de dresser des compétences acquises et des perspectives envisageables.

Le fonctionnement du CEP est assuré par Pôle Emploi, l’APEC, le CAP Emploi, le FONGECIF, ainsi que les missions locales. La réforme de la formation professionnelle prévoit la sélection d’un opérateur par région par appel d’offres.

De l’OPCA à l’Opérateur de Compétences

Les Organismes Paritaires Collecteur Agréé (OPCA) ont pour mission actuelle la gestion et la collecte des fonds consacrés à la formation professionnelle.

La réforme prévue envisage de transférer ces 2 missions :

  • Aux URSSAF pour la collecte ;
  • A la caisse des Dépôts pour la gestion.

Les OPCA poursuivront néanmoins leurs activités sous le nom d’Opérateurs de compétences, et rempliront les missions suivantes. :

  • Mission de conseils auprès des entreprises et surtout des PME/TPE,
  • Définition et gestion prévisionnelle des emplois et compétences,
  • Financement des CFA en fonction des contrats définis par les branches,
  • Co-construction des diplômes avec les branches professionnelles.

Lancement de l’agence France Compétences

La nouvelle agence France Compétences sera le résultat de la fusion du FPSPP, du Cnefop et du Copanef.

Cette nouvelle agence aura pour principale mission de réguler les prix des formations proposées et certifier les organismes de formation éligibles au financement CPF.

Source : http://www.le-compte-personnel-formation.com

Revenir